Normes

On parle souvent de la période qui va des années 1940 aux années 1970 comme de « l’Age d’Or » du bodybuilding en raison des modifications des normes esthétiques. Tout d’abord, l’accent a été mis sur la prise de masse musculaire. Ensuite, une nouvelle exigence est apparue, une exigence de symétrie au niveau de la musculature. Les historiens du sport associent cette modification des normes du culturisme au désir d’imposer l’image d’un culturiste à la puissance musculaire décuplée.[Réf. Lee Brown, Strength Training, pp.32-34] Pourquoi cette nouvelle image de force physique massive ? Un lien a été établi avec le déferlement de violence de la Seconde Guerre Mondiale. On pense que le contexte d’affrontement guerrier a contribué à créer un nouvel état d’esprit, plus combatif, moins idéaliste. L’atmosphère de guerre  incita un très grand nombre  de jeunes gens à développer leur musculature pour paraître plus imposants, plus forts, voire même plus agressifs dans leur apparence physique.

Techniques

On constate, d’autre part, que les techniques d’entraînement furent grandement modifiées au cours de cette période du fait de la mise sur le marché d’un équipement sportif nettement plus performant. La découverte d’une diététique adaptée à l’entraînement des culturistes contribua aussi à faire évoluer les critères d’évaluation du physique culturiste type. De plus, on vit paraître un nombre important de revues spécialisées dans le culturisme et les sports de force. Enfin, de nouveaux types de compétitions et de championnats furent créés. Le culturisme s’affirmait comme une activité sportive de plus en plus populaire.

Une nouvelle époque

La célèbre « Muscle Beach » ou « Plage du Muscle » à Venice en Californie est tout à fait caractéristique de cette époque. Plusieurs noms devinrent célèbres, comme celui de Steeve Reeves (qui devait incarner Hercule) ou encore Reg Park, John Grimek, Larry Scott, Bill Pearl  et Irvin Koszewski (plus connu sous le surnom de « Zaboo »).

plants