Fondement

Le culturisme est, à l’évidence, une histoire ancienne, à en croire les constatations de certains historiens du sport. Il y a 4000ans, nous dit-on, les Assyriens, les Babyloniens, mais aussi les Chinois, pratiquaient l’entraînement avec les poids. Les Grecs et les Romains en faisaient, également, un grand  usage. C’était aussi l’exercice des chevaliers du moyen-âge, même s’il demeurait plus ou moins rudimentaire. Quant aux balanciers et aux haltères, ils ont fait leur apparition  avec la naissance de la civilisation romaine. [Réf. Lee Brown, Strength Training, Woodland Hills : NSCA Publications, 2007, pp. 24-25].

Culturisme moderne

  1. Le temps des pionniers.

Qui, en premier, a marqué l’histoire du culturisme ? On note, tout d’abord, que le bodybuilding s’est  affirmé en 1811, en Prusse, car Napoléon, après avoir remporté la victoire, avait interdit tout entraînement militaire. C’est alors que le Prussien Ludwig Jahn, nationaliste fanatique, eut l’idée d’entraîner ses hommes en ayant recours à la gymnastique et de fortifier les plus faibles grâce à l’usage de poids. C’est ainsi  qu’apparurent les premiers clubs d’haltérophilie, les premiers gymnases. Les tournées des spectacles du théâtre de vaudeville, qui connurent un énorme succès durant toute la seconde moitié du 19 ème siècle, mettaient en scène des athlètes qui s’exhibaient lors d’incroyables épreuves  de force et de résistance. Louis Attila, Charles Samson et Eugene Sandow devinrent très vite célèbres. Et lorsque Eugene Sandow, cet athlète allemand né en 1867 débarqua aux Etats-Unis pour une tournée, après s’être produit en France et en Grande-Bretagne, on peut dire que le type d’activité qu’il pratiquait donna naissance au bodybuilding moderne.

  1. Les figures qui ont déterminé le culturisme moderne: Eugene Sandow.

L’histoire du culturisme avant 1930 compte différentes figures. Intégrant  les enseignements de Georges Hébert (considéré comme le père de la culture physique en France) d’autres athlètes ont également marqué les débuts de ce sport, tels que George Hackenschmidt, Edmond Desbonnet ou Earle Liederman (qui fut l’auteur d’un traité sur le Bodybuilding en 1920), Seigmund Breittbart (célèbre culturiste juif), Georg F. Jowett, Maxick (un pionnier dans l’art de la pose), Monte Saldo, Launceston Elliot, Sig Klein, Alfred Moss, Joe Nordquist, Gustav Fristensky (le champion tchèque) et Alan C. Mead (qui devint un impressionnant champion de la musculation en dépit du fait qu’il ait perdu une jambe durant la guerre).

Pourquoi l’activité pratiquée par Eugene Sandow, celui que l’on considère désormais comme « The  succès ? Eugene Sandow avait le don du spectacle, de la mise en scène et aussi le sens des affaires. Il commercialisa des produits portant son nom. Devenu célèbre, il mit au point et lança sur le marché un appareil de musculation destiné au grand public. Mais, à notre avis, le trait caractéristique le plus important d’Eugene Sandow, celui qui fait de lui la grande figure du culturisme tient au fait qu’il fut l’un des premiers athlètes à rechercher, dans le culturisme, un esthétisme musculaire plutôt qu’une démonstration de force brute.

 

plants