Culturisme naturel

>>Caractéristiques :
Le culturisme décrit comme étant « naturel » est représenté, en France, par une fédération agréée par l’état (la FFHMFAC ou Fédération Française d’Haltérophilie, Musculation, Force Athlétique et Culturisme en France et l’UIBBN ou Union Internationale de Bodybuilding Naturel au niveau international). Le but visé par le bodybuilding naturel est de développer  la force musculaire sans faire usage de produits dopants afin d’obtenir une construction harmonieuse du corps. Pratiqué en clubs, le culturisme « naturel » est encadré par de nombreuses fédérations.

>>Fédérations :
La NANBF (North American Natural Bodybuilding Federation)
La NPA (National Physique Association).

Le culturisme est, de plus, régi par des règles qui déterminent le bon déroulement des compétitions. Il existe, d’une part, des compétitions consacrées aux culturistes amateurs et d’autre part des compétitions dédiées aux professionnels.

Au plan international, les fédérations de culturisme amateur les plus célèbres  sont américaines:

Toujours sur le plan international, la fédération ouverte aux athlètes professionnels (créée par les frères Ben et Joe Weider) est la puissante :
IFBB (International Federation of Bodybuilders).

>>Règlements :
L’emploi de produits dopants est formellement interdit par les fédérations :

L’IFBB (International Federation of Bodybuilders) a introduit des contrôles anti-dopage (sur prélèvements d’urine mais aussi en soumettant les concurrents au détecteur de mensonge).

En 1990, le Congrès des Etats-Unis a fait voter une loi interdisant l’usage de stéroïdes anabolisants :Anabolic Steroid Control Act.

En France, l’organisation des championnats de culturisme est soumise au respect du Code de la santé publique, notamment ses articles L.3611-1 à L.3634-5, dans sa rédaction résultant de l’ordonnance n°2000-548 du 15 juin 2000. Les termes de l’article L.3631-1 du code de la santé publique  fixent la codification référentielle :
« Il est interdit, au cours des compétitions et manifestations sportives organisées ou agréées par des fédérations sportives ou en vue d’y participer : -d’utiliser des substances et procédés de nature à modifier artificiellement les capacités ou à masquer l’emploi de substances ou procédés ayant cette propriété ;-de recourir à ceux des substances ou procédés dont l’utilisation est soumise à des conditions restrictives lorsque ces conditions ne sont pas remplies. –Les substances et procédés mentionnés au présent article sont déterminés par un arrêté des ministres chargés de la santé et des sports ».

Les lois règlementant la tenue et le déroulement des compétitions sportives et assurant la lutte contre le dopage sont précises :

Les championnats de culturisme sont soumis à ces règlementations fixées par le code de la santé publique, comme en atteste la décision de suspension prise à l’encontre de M. Jean-Christophe Develay lors des épreuves du championnat de France de culturisme de la zone nord organisées à Hauburtin le 14 avril 2001. Cette décision a été publiée au « Bulletin Officiel » du ministère de la jeunesse et des sports et dans « La Lettre de l’haltérophilie-musculation, force athlétique et culturisme », publication de la commission nationale de l’haltérophilie-musculation, force athlétique et culturisme du Comité national olympique et sportif français.

En voici la conclusion : « Compte tenu de la gravité des faits retenus à la charge de M. Develay, notamment de l’atteinte portées aux valeurs du sport, il y a lieu de lui infliger la sanction de l’interdiction de participer, pour une durée de deux ans, aux compétitions et manifestations sportives organisées ou agréées par la commission nationale de l’haltérophilie-musculation, force athlétique et culturisme du Comité national olympique et sportif français » [Réf. www.jeunesse-sports.gouv.fr].

Culturisme Hardcore

Il existe, d’autre part, un deuxième type de culturisme qui ne fixe aucune limite à l’hypertrophie musculaire. Il est, en conséquence, entièrement ouvert aux dérives du dopage (anabolisants, hormones, stéroïdes, diurétiques).

Les clubs hardcore les plus célèbres ne sont pas très connus et ne figurent même pas dans les pages jaunes. Habituellement installés dans des sous-sols, des garages ou encore des entrepôts désaffectés, ils ont été fondés par les membres eux-mêmes, par pur amour de la fonte.

Il ne suffit pas de payer pour devenir membre du Westside Barbell Club,  Columbus, Ohio, QG de l’élite du powerlifting. Les pensionnaires ne s’entraînent que suer invitation, qui reste toujours provisoire. Les nouveaux membres se voient accorder une période d’essai de 6 mois afin de prouver au propriétaire et entraîneur Louie Simmons qu’ils réussissent à atteindre le niveau dont il les juge capables ; sinon c’est la porte ! Simmons, le fondateur du Westside, dispute des compétitions de powerlifting depuis que cette discipline existe. Il est probable que personne n’a eu autant d’impact que lui sur la force athlétique.

Tous les champions de powerlifting ne suivent pas un programme Westside (mais c’est le cas pour trois sur quatre). On serait bien en peine de trouver un athlète titré qui n’ait utilisé au moins quelques-unes des méthodes d’entraînement de Simmons.

Voici quelques exemples des exploits réalisés (en mai 2007) au Westside :
10 hommes capables d’effectuer un squat à plus de 450 kilos.

50 membres réussissent un squat à 360 kilos ouplus.

7 membres du « club des 1140 kilos » (le total des maxis au couché, au squat et au soulevé de terre) et 2 dans le « club des 1180 kilos ».

16 pratiquants totalisant plus de 1050 kilos.

71 membres capables de pousser au moins 250 kilos au couché.

19 membres poussant au moins 320 kilos au couché.

13 membres alignant 360 kilos ou plus au soulevé de terre.

Ces résultats s’obtiennent principalement en programmant des séances supplémentaires. Ces entraînements se composent de séances courtes à faible intensité qui ciblent les points faibles, des exercices de « rééducation » ou de « préparation », des extensions de lombaires inversées, des exercices de gainage, des mouvements pour les abdos et du tirage de chariot lesté.
plants